La priorité de l’économie circulaire face à la crise sanitaire

[styleStrongBlock content= « Même si le virus est toujours là et que la crise économique n’en est qu’à ses prémices, envisager le “monde d’après” apporte un peu de réconfort. Il est certain que l’économie circulaire, sous tous ses aspects, sera au centre de la renaissance post crise sanitaire avec pour perspective la construction d’un système économique plus solide, plus résilient et surtout plus respectueux de l’environnement.
« ][offerProductTypeId id=1]

 

[postSubTitle title= ‘LE CONCEPT D’ECONOMIE CIRCULAIRE’]

La planète B n’existe pas. Nous vivons dans un monde aux ressources limitées et nous n’avons d’autres choix que de traiter avec le stock disponible. Or la conjonction actuelle du développement démographique, de la croissance de la consommation dans les pays développés et de l’aspiration des pays émergents à un modèle de consommation similaire, montre que le niveau de consommation des ressources naturelles sera inacceptable avant la moitié du XXIe siècle. Changer notre relation aux ressources est donc primordial.

N.B : L’Europe est le continent qui a le ratio le plus faible entre ressources disponibles et besoin des citoyens. Nous sommes plus fragiles, il est donc stratégique de changer de modèle de développement !

L’économie circulaire cible la gestion sobre et efficace des ressources. Elle vise à changer de paradigme, en limitant le gaspillage des ressources et l’impact environnemental, et en augmentant l’efficacité à tous les stades de l’économie des produits.

 

L’avenir va donc conduire à une mutation profonde des organisations et des modes de vie.

Pour en savoir plus

[postSubTitle title= ‘L’ECONOMIE CIRCULAIRE FACE A LA CRISE SANITAIRE’]

L’épidémie majeure de Covid-19 que nous subissons actuellement a mis l’accent sur la fragilité d’une économie mondialisée et sur les limites de nos modèles de consommation et de production. Au regard des conséquences économiques et sociétales de la crise sanitaire, nous devons repartir d’un modèle prenant en compte les limites de la planète et la préservation du social.

C’est ici qu’intervient l’économie circulaire pour :

• Réduire la dépendance des économies et des territoires aux approvisionnements extérieurs, aussi bien concernant les matières premières que les produits finis,
• Mais aussi réduire l’extraction et le gaspillage des matières premières en produisant des biens et des services de manière durable,
• Protéger la biodiversité,
• Lutter contre le réchauffement climatique.

Le changement climatique, le réchauffement de la planète, la pollution n’ont pas cessé. Et notre santé dépend largement de la santé de la nature. Ces questions doivent être traitées avec la même urgence qu’auparavant.

[postSubTitle title= ‘L’ECONOMIE CIRCULAIRE PILIER DE LA RELANCE EN FRANCE’]

Dans son plan de relance pour faire face à la crise sanitaire, économique et environnementale que nous traversons, le gouvernement français n’a pas oublié l’économie circulaire. 30% de ce plan sera consacré à la transition écologique soit 30 milliards annoncés sur la période 2020-2022.

 
Ce sont aussi plus de 500 millions d’euros qui seront consacrés au financement de mesures pour accélérer la transition écologique et la mise en œuvre des dispositions de la récente loi AGEC.

Loi AGEC

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire entend accélérer le changement de modèle de production et de consommation afin de limiter les déchets et préserver les ressources naturelles, la biodiversité et le climat. Elle se décline en cinq grands axes :

• Sortir du plastique jetable ;
• Mieux informer les consommateurs ;
• Lutter contre le gaspillage et pour le réemploi solidaire ;
• Agir contre l’obsolescence programmée ;
• Mieux produire.

[postSubTitle title= ‘L’EUROPE DE DEMAIN SERA PLUS VERTE’]

Dans un nouveau plan d’action ambitieux, l’Union européenne fait de l’économie circulaire une de ses grandes priorités d’avenir. Le Pacte vert pour l’Europe également appelé Green Deal européen a été présenté le 11 mars 2020 par la Commission européenne. Il se veut à la fois global et ambitieux et vise à poursuivre et renforcer la dynamique engagée par le premier plan économie circulaire de 2015. Son objectif principal : assurer la neutralité climatique de l’Europe dès 2050.

 

 
Comprenant plus de 50 actions, le plan se structure autour de plusieurs axes :

• Faire en sorte que les produits durables deviennent la norme dans l’UE : faire que les produits mis sur le marché de l’Union soient conçus pour durer plus longtemps, soient plus faciles à réutiliser, à réparer et à recycler et contiennent autant que possible des matériaux recyclés plutôt que des matières premières primaires.
• Donner aux consommateurs les moyens de choisir : accès à des informations fiables sur des questions telles que la réparabilité et la durabilité des produits, pour à faire des choix durables pour l’environnement.
• Mettre l’accent sur les secteurs utilisant le plus de ressources et dont le potentiel de contribution à l’économie circulaire est élevé.
• Garantir moins de déchets : éviter totalement les déchets et à les transformer en ressources secondaires de grande qualité qui bénéficieront d’un marché des matières premières secondaires fonctionnel.

Malgré le contexte sanitaire, le Pacte vert européen n’est pas remis en question bien au contraire !

[postSubTitle title= ‘LE RECYCLAGE, FORCE MAJEURE DE L’ECONOMIE CIRCULAIRE’]

Le recyclage est le principal contributeur à l’économie de matière et à la diminution de la pression sur les matières non renouvelables. Dans un contexte de renchérissement et de raréfaction des matières premières et de volatilité des cours, le recyclage contribue à renforcer l’indépendance nationale en ce qui concerne l’approvisionnement en matières premières. Mais les efforts doivent être poursuivis.

Depuis sa création, Easyrecyclage s’appuie sur les principes et les valeurs de l’économie circulaire pour vous aider à adopter une politique de déchets responsable dans vos bureaux et agir durablement en faveur de la transition écologique.

Le développement d’une économie circulaire va tout simplement dans le sens de l’histoire. La crise sanitaire liée au Covid-19 est la preuve qu’il n’y a plus de temps à perdre. N’hésitez donc pas à contacter nos services pour de plus amples renseignements, et préparez-vous à prendre la route du futur !

CONSULTEZ AUSSI